53 Route du Bourg, 71290 Loisy

Psychologue CLINICIEN

  03 85 40 18 73


06 82 37 04 53


Dept - 71 - 39 - 01

Claude Breuillot

 
 
 
 
 
 
Claude Breuillot, Psychanalyste membre d’Analyse Freudienne
Twitter: @cbreuillot
Lyon, 01-2018
La Science est une idéologie de la forclusion du sujet. Lacan
Introduction :

(…)
La rencontre avec Elise fillette agée de 8 ans diagnostiquée autiste me plongea dans des réflexions d’ordre éthique ainsi que dans une analyse de mon propre transfert. Comment maintenir du désir d’analyste ? Il n’est pas anodin aujourd’hui de prendre cette place de psychanalyste d’enfant quand la cité porte un regard malveillant sur ses capacités à recevoir les parents de celui-ci, ou ses capacités à entendre les travaux multiples dans des champs aussi différents que les neurosciences, la génétique, la psychologie comportementale, la pédagogie, la psychanalyse ou encore la neurologie. L’autisme serait devenu un tel terrain d’études légitimées par un nombre croissant d’enfants diagnostiqués – dont les DSM seraient un avatar de par la multiplication des items- qu’il en devient un problème de Santé Publique, une sorte de totem réservé à des spécialistes ou des experts adossés à des Institutions médicales représentatives. Je n’en suis pas. Mais alors que faire dans cette galère ? L’autisme est-il réservé à quelques personnages devenus les détenteurs d’une Vérité ? Le psychanalyste, s’il reste un observateur attentif de la Science, peut-il encore travailler sans renoncer à cette place nécessairement décalée, d’un supposé savoir ? Un long travail de refoulement…

« Les réseaux neuronaux ne sont pas les réseaux du fantasme qui s’actualise dans le transfert,1 » Comment ne pas s’engluer dans le discours de la Science et rester en place d’Autre pour entendre cette voix singulière de l’enfant qui joue dans mon cabinet ? Puis-je encore garder ma liberté thérapeutique malgré les dénégations et les contestations, porter, endosser la responsabilité éthique de mes choix sans sentiment de culpabilité ? Il y aurait bien une spécificité de parler de la place du psychanalyste d’enfants. Questionner la place à donner à chaque parent dans le dispositif, la rythmicité des séances, la place de l’enfant à l’école, questionner notre positionnement pas rapport aux demandes institutionnelles, autant de difficultés à analyser, à surmonter, qu’il en appartient à l’analyste au premier chef, seul, de poser les jalons d’un possible changement pour l’enfant et tout particulièrement quand il exerce en cabinet hors les cadres des CMP ou CAMSP.
 
Co-thérapie avec l’adulte accompagnant l’enfant :
 
Prenant appui sur l’analyse de mon travail pendant de nombreuses années passées en maison verte du type du jardin couvert à Lyon, je pris le parti de proposer à l’ASE de recevoir Elise une séance par semaine en présence de la femme responsable d’elle dans sa famille d’accueil. Elle se fait appeler Tata. Elise est placée depuis l’âge de 3 ans dans des lieux très différents tels des foyers ou différentes familles. Au début avec sa petite sœur de 3 ans sa benjamine. Le placement sera demandé suite à la constatation de carences affectives et physiques très importantes. Elle est reçue 1 fois par an par un pédo-psychiatre dans une unité autiste pour un bilan.
Les parents d’Elise se sépareront peu de temps après le placement. J’ai tenu à les recevoir séparément, ce qui fut un moment symbolique important. La maman d’Elise évoque une fillette qui parlait bien jusqu’à ses 2 ans. Elle est diagnostiquée vers ses 3 ans.
 
Mme D. reçoit Elise depuis ses 7 ans. Tous les éléments sont apportés par Mme D. en présence d’Elise qui joue, chante, utilise la pâte à modeler…
1N. A.Braunstein, Donne moi ta dopamine – ta libido, in Savoirs et clinique, Le symptôme dans la psychanalyse, les Lettres et la politique, Revue de psychanalyse, Eres, N°16, mars 2013, p 169
 
(…)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© 2018  Claude Breuillot - Psychologue - Psychiatre - 53 Route du Bourg, 71290 Loisy  - Tournus - Louhans - 71  -   06 82 37 04 53
Mentions légales